fbpx
+32 (0)460 24 34 04 / +33 (0)7 56 86 84 04 hello@bulkbar.eu

Comment lutter contre la fatigue au travail ?

Vous avez passé une journée épuisante, rythmée par de nombreuses tâches, et vous rentrez à la maison en étant fatigué, stressé par tant de choses. Que l’on soit une femme ou un homme, tous les salariés sont susceptibles de ressentir une forme de fatigue par moments, le problème de la fatigue au travail n’est souvent relevé qu’à la suite d’un accident majeur et lorsqu’elle s’est déjà (trop) installée.

La fatigue au travail touche un grand nombre d’employés chaque jour. Parfois insignifiante, elle peut dans certains cas entraîner des répercussions néfastes sur la santé des salariés. Prendre ce facteur en considération, de même que les signes qui l’entourent, est ainsi primordial. Dans cet article, nous évoquons quelques pistes pour lutter contre la fatigue au travail.

1. Comment se traduit la fatigue au travail ?

La fatigue au travail se traduit d’abord et surtout par une sensation d’épuisement de force mentale et physique. Elle peut notamment être ressentie par un employé surchargé de demandes ou submergé par un stress important. La fatigue au travail peut conduire à une réduction de productivité et d’efficacité du salarié. Elle recouvre des symptômes tels que somnolence, sentiment de tristesse, endormissement incontrôlé, voire léthargie.

La fatigue physique survient lorsque la capacité physique nécessaire pour exercer une force ou effectuer un travail est réduite. La fatigue mentale est associée à une diminution de la motivation et de la capacité à traiter les informations demandées. On parle de fatigue générale lorsque les fatigues physique et mentale se confondent, laissant place à un épuisement total.

Plus spécifiquement, la fatigue au travail se classe en 2 niveaux. Il peut s’agir d’une fatigue aiguë ou bien d’une fatigue chronique (Source : Global Watch).

Fatigue au travail et sommeil

La fatigue aiguë intervient à la suite d’une accumulation de conditions néfastes. Par exemple un stress émotionnel, un effort intense, ou encore un environnement bruyant. Pour remédier à cette fatigue, il est conseillé de veiller à maintenir un rythme de sommeil régulier, et d’exercer une activité sportive régulière.

Bien que les symptômes de la fatigue chronique soient similaires à ceux de de la fatigue aiguë, ils ont tendance à durer plus longtemps. Ils peuvent avoir de graves conséquences comme l’apparition de maladies. La fatigue au travail ne résulte jamais d’une seule cause, de nombreux facteurs peuvent en être à l’origine.

On perçoit souvent la fatigue chez quelqu’un, par son comportement, une perturbation de l’humeur, ou même une tendance à se blesser et à tomber plus vite malade.

Fatigue au travail et maladie

2. Comment éviter le phénomène de fatigue au travail ?

Il est évident qu’une charge de travail importante génère de la fatigue. La première question à se poser est ainsi d’évaluer si cette charge de travail est raisonnable. En cas de surmenage, il convient de s’interroger sur les possibilités de répartition différente des tâches au sein de l’équipe ou de l’entreprise. Il ne faut pas négliger non plus l’importance de faire des pauses durant votre journée de travail. Aller se dégourdir les jambes, boire un café ou encore manger un petit encas (sain bien sûr !), voilà autant de manières de se ressourcer pour mieux repartir. N’hésitez pas à consulter notre précédent article traitant plus largement de l’intérêt de prendre une pause pendant sa journée de travail.

De plus, le fait d’être exposé à de mauvaises conditions de travail ou à des conditions inadaptées, conduit aussi à une plus grande fatigue. Celle-ci peut être provoquée par le bruit, une température inadéquate, ou encore une lumière trop forte. Pour cela, il importe de réétudier les espaces de travail (voir notre précédent article relatif au concept de « wellworking »). Il peut également s’avérer nécessaire d’instaurer des règles de conduite au sein des espaces partagés. Par exemple, interdire de passer des appels téléphoniques dans les open spaces. Et si l’espace vous le permet, pourquoi ne pas créer une salle de repos au sein de votre entreprise ?

Un management toxique et autoritaire peut tout autant affecter la santé mentale des collaborateurs, causant frustration et stress, deux facteurs reconnus comme sources de fatigue. Une mauvaise ambiance entre collègues peut aussi favoriser l’épuisement mental, d’où l’importance de sensibiliser les équipes sur toutes formes de harcèlement et de discrimination au travail. Plus généralement, les initiatives mises en place pour améliorer le bien-être au travail ne pourront être que bénéfiques (recruter un Chief Happiness Officer (CHO), intégrer le concept de Qualité de Vie au Travail (QVT) comme indicateur du sentiment de bien-être, etc.).

Fatigue au travail et surmenage

3. Quand s’inquiéter ?

Dès qu’une fatigue qui semblait passagère s’installe à plus long terme, il est recommandé d’aller consulter un médecin. En effet, rappelons qu’une fatigue aiguë qui persiste dans le temps devient une fatigue chronique. Cette forme de fatigue peut mener à un épuisement physique, mental et émotionnel total. Voire évoluer en burn-out, ce syndrome de plus en plus fréquent, dû à un épuisement sur le plan professionnel.

A ne pas négliger non plus, les effets d’une éventuelle sous-charge de travail. Additionnée à un manque de stimulation, celle-ci peut également entraîner une forme de fatigue, et impacter négativement la santé des travailleurs.

Selon l’INAMI, entre 2016 et 2021, le nombre de personnes en incapacité de travail de longue durée en raison d’un trouble mental a ainsi augmenté de 30,97 %. Avec une augmentation de 46,35 % pour cause de dépression ou de burn-out.

En conclusion

Il ressort de ce qui précède que les problèmes de fatigue au travail ne doivent pas être négligés. Un suivi auprès des salariés doit être fait régulièrement. Les solutions pour lutter contre cette fatigue au travail ne manquent pas, encore faut-il les appliquer. Cela passe notamment par s’assurer d’une charge de travail raisonnable pour éviter le surmenage. Créer un cadre de travail agréable, encourager les travailleurs à prendre des pauses saines, ou encore mettre en place des initiatives favorisant le bien-être au bureau, sont d’autres solutions à considérer.

La qualité du sommeil mais aussi de l’alimentation sont évidemment des facteurs déterminants. Pour maintenir énergie et motivation au bureau, il faut donc prendre soin de soi !

Et bien sûr, en cas de symptômes persistants, votre médecin reste le mieux placé pour vous conseiller sur ce qu’il convient de faire.

Publié le 29/03/2023

Up next…

Pourquoi adopter un régime végétarien ?

Pourquoi adopter un régime végétarien ?

Bien que cela puisse sembler un changement radical pour certains, il existe de nombreuses raisons de considérer sérieusement le passage à un régime végétarien. Dans cet article, nous allons explorer...

lire plus
Réduire le stress au travail : nos 4 conseils

Réduire le stress au travail : nos 4 conseils

De manière générale, le stress peut avoir de nombreuses causes et provoque des dommages physiques et/ou moraux aux personnes qui en sont touchées. Le stress au travail peut également avoir plusieurs...

lire plus